Thrash metal


Le thrash metal est un sous-genre du heavy metal. Ses origines remontent à la toute fin des années 1970, lorsque certains groupes commencèrent à mélanger la vitesse du punk hardcore à des éléments de NWOBHM. On peut même remonter sa naissance à 1974 avec Stone Cold Crazy, considérée comme la première chanson thrash metal[réf. nécessaire], écrite et composée par Freddie Mercury. Mais c’est au début des années 1980 que le groupe Metallicapopularisa le genre. Le thrash metal est notamment caractérisé par une musique rapide et violente. Le mot thrash signifie « battre, frapper », en anglais. Le thrash metal puise principalement ses racines dans le heavy metal traditionnel (Black SabbathMotörheadJudas Priest).

Il était très fréquent au début du mouvement de discerner également l’influence du rock progressif, surtout chez Metallica qui pratique les changements de mesures. On peut aussi citer, les compositions alambiquées de Megadeth, et le groupe Iced Earth dont certaines compositions durent jusqu’à 16 minutes. Cependant, le son d’autres groupes phares, tels que Anthrax et Slayer est beaucoup plus proche du hardcore que du progressif.

On identifie le son original du genre au « carré d’as » du thrash américain (Big Four of Thrash en anglais), constitué des groupes SlayerMegadethAnthrax etMetallica, ainsi qu’à un groupement similaire de groupes allemands du Big three of teutonic thrash metal : SodomKreator et Destruction. Toutefois, c’est une appellation populaire : il n’y a aucune correspondance avec une association de quelque forme que ce soit. Cela ne signifie pas non plus que les groupes ne faisant pas partie du carré d’as sont beaucoup moins importants, SepulturaDark AngelTestament et Exodus étant par exemple d’autres références du genre.

Sommaire

Histoire

Origines

Judas Priest lors de son Retribution Tour (2005)

La plupart des caractéristiques du thrash, comme l’utilisation extensive de l’intervalle de seconde mineure, de skank-beats et de rythmes en double pédale de grosse caisse à la batterie, les solos dissonants très rapides popularisés par Slayer et la voix rageuse, ont d’abord été expérimentées dans des albums punkcomme Hear Nothing See Nothing Say Nothing de DischargeTroops of Tomorrow de The Exploited, et dans le post-punk de Killing Joke, du groupe éponyme (et sa chanson The Wait).

Dans la scène heavy metal, des groupes tels que Motörhead, pour sa vitesse (Ace of Spades), et Judas Priest, pour ses riffs et son imagerie « cuir/clou/cartouchière » (Exciter), ont aussi grandement influencé le thrash metal. On peut souligner aussi l’importance de Black Sabbath, notamment dans la création des riffs menaçants et lourds (surtout dans le titre Symptom of the Universe considéré par certains comme le premier morceau thrash de l’histoire).

Le premier morceau que l’on peut réellement qualifier de thrash metal est une chanson du groupe new-yorkais Overkill de 1981, nommée Unleash the Beast Within. Presque simultanément, le groupe californien éphémère Leather Charm (première formation du guitariste et chanteur de Metallica James Hetfield) écrit Hit the Lights, qu’il reprendra plus tard avec Metallica.

C’est fin 1981 que sort la première démo du thrash : Red Skies, de Metal Church. Les deux suivantes sont de MetallicaPower Metal et No Life ’til Leather, respectivement sorties en avril et en juillet 1982.

On considère[Qui ?] que le premier album de thrash metal est l’album de MetallicaKill ‘Em All, sorti en juillet 1983. Le thrash metal se développe parallèlement en Europemais moins rapidement qu’aux États-Unis. Le groupe danois Artillery est parmi les tout premiers groupes de thrash européens.

Au Brésil, le thrash nait également avec le groupe Overdose, qui se forme réellement en 1983, et Sepultura, en 1984.

Essor

Le thrash devient véritablement populaire en 1984. Il tend alors vers un son de plus en plus lourd, de plus en plus sombre, comme dans Bonded by Blood, d’Exodus et le deuxième album de Slayer, Hell Awaits(1985), ou Ride The lightning de Metallica, qui allie la vitesse du premier album avec un son plus grave. Le troisième groupe du carré d’as, Megadeth, mené par l’ancien guitariste de Metallica Dave Mustaine, sort son premier album cette même année : Killing Is My Business… And Business Is Good!. En Allemagne, le genre se développe aussi avec la demo In The Sign of Evil de Sodom (1984) et Endless Pain (1985), le premier album de Kreator. La scène allemande se démarque de la scène américaine par un son plus âpre, un chant beaucoup moins mélodique et une violence musicale bien plus affirmée. Une scène thrash metalbrésilienne apparaît également avec Bestial Devastation/Século XX (1985), le premier album de Sepultura et Overdose, en association.

Apogée

Anthrax, l’un des groupes emblématique du genre, lors d’un concert en 2005

C’est en 1986 que le mouvement connaît ses plus grands succès. Darkness Descends de Dark AngelEternal Devastation de DestructionPleasure to Kill de Kreator (qui influença très fortement le futur death metal), Peace Sells… But Who’s Buying? de MegadethGame Over de Nuclear AssaultMaster Of Puppets de Metallica (disque de platine aux États-Unis), et Reign in Blood de Slayer sont autant d’albums parmi les plus célèbres du genre, qui sont sortis en 1986.

En 1987Anthrax sort l’album Among The Living, qui innove par des morceaux plus mélodiques que les autres groupes phares. La même année sort le premier album deTestamentThe Legacy, qui propose un thrash très radical.

Parallèlement à tous ces groupes phares du thrash, certains se différencient et un nouveau style de metal fait son apparition. Death et Possessed (et son guitariste virtuose Larry Lalonde) donnent naissance au death metal, le premier album du genre étant Seven Churches en 1985. Certains groupes mélangent également certains aspects du speed metal au thrash metal, par exemple MegadethHelstarHeathen et Testament.

À la fin des années 1980, le mouvement commence à être saturé par des nouveaux groupes mais certains albums de cette période restent néanmoins des références :Beneath The Remains de SepulturaComa of Souls de KreatorAgent Orange de Sodom et Rust In Peace de Megadeth.

Les années 1990 : chute de popularité

Les années 1990 voient s’opérer une évolution dans le son thrash, les groupes préférant garder un son plus proche des racines du thrash metal perdant en popularité.

Ainsi, la quasi-totalité des groupes ralentissent le tempo, avec plus ou moins de succès. Black Album de MetallicaCountdown to Extinction et Youthanasia de Megadethfont partie des succès, ainsi que, dans une moindre mesure, Practice What You Preach de TestamentDivine Intervention de Slayer et Endorama de Kreator (album influencé par le metal gothique). Le changement de style devient beaucoup plus radical par la suite pour Metallica qui abandonne le thrash metal pour un genre proche duhard rock dans ses albums Load et ReloadMegadeth suit une voie similaire avec Cryptic Writings et Risk.
Slayer quant à eux firent une musique plus agressive qu’avant avec un God Hates Us All très criard, et Testament s’inspire d’un groove metal tel que le pratiquait Panteraavec The GatheringDemonic et Low.

Vers une renaissance ?

Dans les années 2000, quelques groupes retournent à un son plus proche de celui des années 1980, comme Megadeth avec The World Needs A Hero (2001) ou Slayer avec Christ Illusion (2006). La scène thrash « pure » reprend donc de l’importance de nos jours, grâce également aux groupes qui sont restés fidèles aux racines comme l’album Sodom du groupe éponyme (2006).[réf. nécessaire]

Metallica change à nouveau de style dans St. Anger en 2003 avec un son plus nu metal pour revenir au thrash en 2008 avec Death Magnetic.

Megadeth sort également un nouvel album intitulé United Abominations (2007) où le thrash est très présent dans la plupart des titres. En 2009, Megadeth sort son album Endgame, qui, par un retour au tempo rapide, aux riffs techniques et aux solos dignes de l’époque de Marty Friedman dans le groupe, se rapproche très fortement de leur album Rust In Peace.

De plus, une nouvelle vague de jeunes groupes comme EvileWarbringerBonded By BloodMerciless DeathMunicipal WasteViolatorGama BombDekapitator ou encore Fueled By Fire font un thrash metal qui se rapproche de celui des années 1980

Groupes importants

Les références ci-jointes attestent de la notabilité réelle de ces groupes au sein de la scène thrash.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s