American Idiot


American Idiot (en français « Américain idiot »), sorti en 2004, est le septième album studio du groupe punk rock américain Green Day et son premier opéra rock.

L’album devint cinq fois disque de platine aux États-Unis. Le groupe n’avait plus connu un tel succès depuis DookieAmerican Idiotfut nommé sept fois au Grammy Awards et remporta celui du Meilleur album rock en 2005. Il s’est vendu à près de 20 millions d’exemplaires dans le monde.

Structure

Bien que des problèmes politiques soient abordés, comme le ressentiment de Green Day envers George W. Bush, le thème principal de l’album est la nature de la rébellion. On suit la vie d’un personnage principal, Jesus of Suburbia (littéralement « Jésus de la Banlieue »), qui doit choisir entre trouver ce en quoi il croit et se battre pour, ou l’auto-destruction.

L’histoire commence avec la présentation de Jesus of Suburbia qui sort de sa banlieue natale pour aller en ville (Jesus of Suburbia). Mais il découvre que la vie urbaine n’est pas si facile (City of The Damned). Il va y rencontrer ses compagnons d’infortune comme St. Jimmy (St. Jimmy) qui mourra (The Death of St. Jimmy) et Whatsername (She’s a Rebel) qui retournera à New York, d’où elle vient (Whatsername). Au passage, il rencontre l’intolérance (Holiday), la drogue (Give Me Novacaine), la solitude (Boulevard of Broken Dreams) et le sexe (Extraordinary Girl) avant de rentrer dans sa banlieue (We’re Coming Home Again).

Holiday

Say, hey!

Hear the sound of the falling rain
Coming down like an Armageddon flame (Hey!)
The shame
The ones who died without a name

Hear the dogs howling out of key
To a hymn called « Faith and Misery » (Hey!)
And bleed, the company lost the war today

I beg to dream and differ from the hollow lies
This is the dawning of the rest of our lives
On holiday

Hear the drum pounding out of time
Another protester has crossed the line (Hey!)
To find, the money’s on the other side

Can I get another Amen? (Amen!)
There’s a flag wrapped around a score of men (Hey!)
A gag, a plastic bag on a monument

I beg to dream and differ from the hollow lies
This is the dawning of the rest of our lives
On holiday

(Hey!)
(Say, hey!)

(3,4)

« The representative from California has the floor »

Sieg Heil to the president Gasman
Bombs away is your punishment
Pulverize the Eiffel towers
Who criticize your government
Bang bang goes the broken glass and
Kill all the fags that don’t agree
Trials by fire, setting fire
Is not a way that’s meant for me
Just cause, just cause, because we’re outlaws yeah!

I beg to dream and differ from the hollow lies
This is the dawning of the rest of our lives
I beg to dream and differ from the hollow lies
This is the dawning of the rest of our lives

This is our lives on holiday

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s